Diabète et réflexologie

Bien sûr la réflexologie n'a pas pour but de guérir le diabète mais elle peut accompagner les personnes qui en souffrent à mieux vivre avec ses symptômes. Pour preuve, l'extrait du livre "l'énergétique chinoise appliquée à la réflexologie plantaire" de Mireille Meunier : "Une JF de 26 ans souffre d'un diabète insulino-dépendant depuis l'âge de 20 ans. Nous effectuons une série de séances. Le bénéfice qu'elle en a tiré concerne sa qualité de vie : sa glycémie est plus constante et ne varie plus en fonction de ses activités. Elle peut entreprendre une activité physique ou un repas sans en subir les "coups de pompe". Elle trouve aussi une régularité dans ses injections d'insulines".
On parle ici de diabète sucré qui se traduit par de l'hyperglycémie et que l'on a l'habitude de séparer en deux groupes : le diabète de type 1 dit insulino-dépendant, et le diabète de type 2 appelé aussi diabète gras ou insulino-résistant.
Pour résumer : dans le premier cas, il s'agit d'une maladie auto-immune caractérisée par la destruction de cellules pancréatiques et, en conséquence, par un déficit majeur de la sécrétion d'insuline ; dans le second cas, il s'agit d'une diminution des effets de l'insuline sur les cellules, celles-ci ne parvenant plus à absorber le sucre, son taux augmente dans le sang.
Dans les deux cas, le réflexologue va aider le corps dans sa recherche d'équilibre en travaillant sur la zone réflexe (ZR) du pancréas et sur l'axe hypophyse-surrénales pour réguler le stress (un de ses effets étant la libération de sucre dans le sang). La zone du foie sera aussi à contrôler car cet organe stocke et libère le glucagon (hormone hyperglycémiante). Sur le plan énergétique, les ZR des organes liés à l'élément "terre", rate et estomac, feront l'objet d'une attention particulière. Dans le cas du diabète de type 1, il peut être intéressant de contrôler également l'élément "métal" (ZR poumons/côlon) lié au système immunitaire (différenciation du soi et du non-soi).
Dans le cas du diabète de type 2, les zones liées au système d'élimination seront également stimulées.
Le réflexologue veillera aussi à adapter sa séance aux symptômes particuliers de la personne et à son contexte de vie (antécédents, antériorité de la maladie, régime...) !